Les sorties du 6 mars 2019

© Gaumont Distribution / The Walt Disney Company France /  Metropolitan FilmExport

 

Jessica Rat

4 mars 2019

 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 6 mars.

 

Le Mystère Henri Pick, de Rémi Bezançon

 

Henri Pick était un modeste pizzaïolo breton, dont l'intérêt pour l'écriture n'allait pas plus loin que la rédaction des listes de courses. C'est en tout cas ce que pensait sa femme qui, deux ans après sa mort, découvre stupéfaite les talents littéraires de son défunt mari. Celui-ci aurait en effet écrit non pas un simple roman mais un véritable chef-d'œuvre qui, une fois publié, devient vite un best-seller. Problème : Jean-Michel Rouche, critique littéraire renommé du petit écran, n'y croit pas une seule seconde. Un être aussi quelconque qu'Henri Pick aurait-il vraiment écrit un tel succès ? Pour en avoir le cœur net, il décide d'aller mener l'enquête en Bretagne, auprès de la fille du soi-disant auteur…

Il n'avait pas touché à la comédie depuis son tout premier long-métrage, Ma vie en l'air. Plus d'une décennie et une petite poignée de films plus tard, Rémi Bezançon remet (enfin) le couvert avec cette adaptation de l'œuvre éponyme de David Foenkinos. Et pour incarner les protagonistes de cette drôle et curieuse histoire, le réalisateur nous offre un duo d'acteurs savoureux : Fabrice Luchini, parfait bien évidemment dans la peau d'un critique littéraire borné, et Camille Cottin, une actrice dont on ne se lasse décidément pas, pour jouer son "docteur Watson" du dimanche. Un régal. 

Captain Marvel, d'Anna Boden & Ryan Fleck

 

La voilà enfin ! Les aficionados du Marvel Cinematic Universe l'attendaient de pied ferme, elle qui pourrait bien — à en croire la toute dernière image d'Avengers : Infinity War — être la clé de la délivrance… En attendant de savoir ce qu'il adviendra de nos Vengeurs préférés, il est temps de découvrir la genèse d'un personnage qui n'avait pas encore été introduit sur le grand écran : Carol Danvers alias Captain Marvel. Pour ce faire, retour dans les 90's (youpi !), aux côtés d'un Nick Fury (Samuel L. Jackson) qui a encore l'usage de ses deux yeux. Alors que la Terre est menacée par une guerre opposant deux races extra-terrestres, les Kree contre les Skrulls, une jeune recrue du premier camp cherche à savoir qui elle est. C'est que, avant d'acquérir ses super-pouvoirs, elle était une pilote de chasse très humaine de l'US Air Force…

 

Après Wonder Woman côté DCEU, le MCU fait enfin lumière sur unE super-héroÏNE. Et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agit tout simplement de l'un des protagonistes les plus badass jamais imaginés sur les pages de comics ! Interprétée par Brie Larson (vue dans Room, States of Grace ou encore Kong : Skull Island), qui, oui, sera également de la partie dans le prochain Avengers : Endgame, en salle le 24 avril 2019, cette Captain Marvel promet d'envoyer du (très) lourd. 

Stan & Ollie, de Jon S. Baird

 

Ce biopic aurait pu s'appeler Laurel & Hardy, mais a préféré mettre en avant les prénoms de la célèbre paire burlesque anglo-américaine, à jamais gravée dans l'histoire du cinéma en noir & blanc. Car Stan & Ollie ne s'attarde pas sur ce qui a fait le succès du duo comique, mais plutôt sur ses dernières années. Malgré des problèmes de santé et une notoriété en baisse, les deux hommes se lancent dans une tournée britannique en 1953. Un moment crucial de leur carrière qui, plus que n'importe quel autre, révèle non seulement un attachement mutuel mais surtout une amitié inébranlable, à l'écran comme à la ville.

 

Pour incarner le fameux duo dans ce long-métrage biographique signé Jon S. Baird, l'on retrouve deux acteurs semble-t-il on-ne-peut-mieux choisis. Dans la peau du premier : Steve Coogan, comédien anglais surtout connu pour son alter ego  parodique, Alan Partridge, mais également pour quelques longs-métrages comme 24 Hour Party People, La Nuit au musée ou encore Philomena. Et dans celle du second : John C. Reilly, acteur américain que l'on ne présente plus, lui qui a encore brillé tout récemment dans le western Les Frères Sisters de Jacques Audiard... En plus d'une histoire passionnante, qui ravira certainement tous les nostalgiques du vieil Hollywood, c'est donc pour la performance de ces derniers, tout en finesse, entre purs instants de comédie et moments d'émotion, que l'on fonce en salle voir le film !

© 2018 WeAreThe80sBabies