Les sorties du 4 juillet 2018

© The Walt Disney Company France / Diaphana Distribution /  Jour2fête

 

Jessica Rat

2 juillet 2018

 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 4 juillet.

 

Les Indestructibles 2, de Brad Bird

 

Histoire de bien commencer l'été, en faisant plaisir aux petits et grands, les studios Pixar dévoilent leur tout dernier film d'animation : une suite, encore, celle d'une histoire déjà vieille de 14 ans, celle des Indestructibles. De nouveau racontées par Brad Bird (Ratatouille, Mission Impossible : Protocole Fantôme…), les aventures de la fameuse famille de super-héros reprennent là où elles s'étaient arrêtées en 2004. Jack-Jack, toujours en couches-culottes, rend le quotidien bien difficile depuis qu'il a développé ses super-pouvoirs. Et c'est papa Bob qui doit gérer la crise à la maison lorsque Hélène, alias Elastigirl, est appelée à la rescousse pour combattre le crime. Mais l'arrivée d'un nouveau super-vilain va changer la donne : c'est alors tout le clan Parr, et son vieil ami Frozone, qui doit unir ses forces.

Au Poste !, de Quentin Dupieux

 

Le réalisateur et scénariste de Wrong Cops ou de l'encore plus déjanté Rubber, accessoirement connu sous le pseudonyme de Mr. Oizo dans le monde de la musique, réinvestit les salles obscures ce 4 juillet avec une nouvelle comédie. En tête d'affiche, deux gros noms du genre : Benoît Poelvoorde et une moitié du Palmashow, Grégoire Ludig. Le premier incarne un commissaire qui tente de résoudre une sombre affaire. Le second, le suspect qu'il va interroger — au poste, donc — toute la soirée. Entre l'humour complètement décalé de Quentin Dupieux et les mimiques uniques de notre acteur belge préféré, voilà un film qui plaira nul doute aux avertis !

Woman at War, de Benedikt Erlingsson

 

Présenté comme "le film qui a électrisé la Croisette", et ayant effectivement reçu les éloges de la presse après sa présentation lors de la Semaine de la critique au Festival de Cannes 2018, Woman at War s'annonce comme une comédie savoureuse, un peu fofolle, et surtout engagée. Sur les Hautes Terres d'Islande, Halla (Halldora Geirharosdottir), une chef de chorale qui mène une vie bien tranquille, décide de prendre les choses en main pour lutter contre une usine d'aluminium qui détruit l'environnement. Mais alors qu'elle a déclaré la guerre contre ce symbole de l'industrialisation, à coups d'actes héroïques qui font néanmoins d'elle une délinquante, une heureuse nouvelle vient perturber ses plans. La cinquantaine entamée, elle apprend, enfin, qu'une petite fille l'attend dans un orphelinat ukrainien. Que sacrifier ? Son bonheur personnel ou son combat pour l'humanité ? À moins que…

© 2018 WeAreThe80sBabies