Les sorties du 31 juillet 2019

©  Metropolitan FilmExport / Universal Pictures International France / Bac Films

Marine de Guilhermier

29 juillet 2019

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 31 juillet.

Midsommar, de Ari Aster

Après qu'un terrible drame a touché la famille de sa petite amie dont il voulait se séparer, Christian se sent obligé d'emmener cette dernière en Suède où lui et ses amis avaient décidé de se rendre pour assister à un festival estival n'ayant lieu que tous les 90 ans dans un petit village isolé. Mais le voyage va vite tourner au cauchemar... 

 

S'inscrivant dans la lignée des "folk horror" comme The Wicker Man ou Les Démons du maïs, Midsommar de Ari Aster - dont il s'agit du second long-métrage après l'acclamé et terrifiant Hérédité -  cherche à prendre le spectateur à contre-pied, que cela soit en teintant ses situations dramatiques d'humour (noir) ou en jouant sur les attentes du public. Les rares scènes violentes le sont vraiment sans tomber dans le gore ou le ridicule, et l'essentiel repose sur l'ambiance du film et sur ses personnages. La star montante Florence Pugh et Jack Reynor donnent tout ce qu'ils ont au réalisateur, qui ose proposer des plans sophistiqués dans un sous-genre pourtant codifié. Le film joue aussi sur une tension continue et change de ton régulièrement, ce qui pourra diviser les spectateurs. 

Comme des bêtes 2, de  Chris Renaud et Jonathan Del Val

 

Si le marché de l'animation a longtemps été dominé par Disney, Pixar ou encore DreamWorks, depuis près de 10 ans, une autre boîte a réussi à se faire un trou dans le milieu : Illumination. On lui doit notamment Moi, moche et méchant, ses suites et son spin-off sur les Minions mais aussi Tous en scène, Comme des bêtes et donc Comme des bêtes 2, en salle ce mercredi, son 10e long-métrage. Il faut dire qu'après le succès rencontré par le premier volet, une suite des aventures de Max et ses amis était quasiment inévitable. 

 

Ce second opus se divise en trois intrigues : celle du fox-terrier Max qui voit son quotidien bouleversé par l'arrivée du bébé de sa propriétaire au point de développer des troubles obsessionnels du comportement, celle de la petite loulou de Poméranie Gidget dans un appartement rempli de chats et enfin celle de Pompon, le lapin blanc qui se prend pour un super-héros. Toujours aussi délirantes, leurs aventures réjouiront à coup sûr le jeune public !

Mon frère, de Julien Abraham

Seulement un mois après la sortie de son précédent film, la comédie Made in China, Julien Abraham revient avec un troisième long-métrage, Mon frère, plus proche dans le ton de sa première réalisation, La Cité Rose, qui parlait déjà de jeunesse et de violence. Mais cette fois, ce n'est pas dans une cité que le cinéaste a placé son intrigue mais dans un Centre Éducatif Fermé, ces structures créées en 2002 comme alternatives à l’incarcération pour les mineurs en attente de jugement.

Accusé de parricide, Teddy, un jeune homme qui a simplement voulu protéger son petit frère d'un père violent, se retrouve dans l'un de ces centres où il rencontre d'autres jeunes et notamment Enzo. Si leur relation débutera plutôt (très) mal, elle finira par leur permettre d'entrevoir un autre destin que celui qui leur était promis. Ironie du sort, le rôle de Teddy est tenu par MHD, jeune rappeur dont il s'agit des premiers pas au cinéma, qui est depuis janvier dernier en détention provisoire après avoir été mis en examen dans une affaire de rixe mortelle... 

© 2018 WeAreThe80sBabies