Les sorties du 3 avril 2019

© Mars Films / Warner Bros. France /  Gaumont Distribution

 

Jessica Rat

1er avril 2019

 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 3 avril.

 

Mon inconnue, de Hugo Gélin

 

Après Comme des frères, et plus récemment Demain tout commence dans lequel il mettait en scène Omar Sy, le réalisateur français Hugo Gélin nous présente son troisième long-métrage. Porté cette fois par François Civil, acteur vedette de l'Hexagone en cette année 2019, Mon inconnue est une douce comédie romantique explorant un sujet déjà maintes fois visité sur le grand écran — notamment hollywoodien : et si vous vous réveilliez un jour dans une toute autre vie, une autre dimension presque, dans laquelle votre grand amour (notamment) ne se souvient plus de vous ?

 

C'est ce qui arrive à Raphaël, auteur de best-sellers qui vivait des jours heureux aux côtés de son épouse, Olivia. Jusqu'à ce fameux matin, où il se réveille dans une garçonnière qui ne lui ressemble pas, est censé mener une vie qui lui est absolument étrangère, entre ping-pong et plans cul, et surtout n'est plus marié à la femme de ses rêves, dorénavant incapable de le reconnaître dans la rue. Mais Raphaël ne baisse pas les bras. Aidé par son fidèle ami, Félix, il va tout faire pour la reconquérir et ainsi tenter de retrouver sa vie d'avant…

Shazam, de David F. Sandberg

 

Difficile d'échapper ces derniers jours aux affiches du prochain film de l'univers cinématographique DC. Après Aquaman, les célèbres comics s'apprêtent à présenter sur le grand écran un super-héros bien moins connu du grand public : Shazam. Bulle de chewing-gum rose aux lèvres, téléphone en mains et allure désinvolte… On est bien loin des poses vaillantes généralement attendues de la part d'un être ainsi doté de super-pouvoirs. C'est normal, ne vous attendez pas à voir un super-héros comme les autres. Et pour cause : il s'agit en réalité d'un adolescent tout à fait ordinaire qui, élu par un sorcier, développe tout d'un coup la capacité de se transformer en homme adulte, véritable force de la nature, dans un costume aussi saillant qu'électrisant. Il lui suffit pour cela de prononcer un simple mot : "Shazam !"

 

David F. Sandberg sort de sa zone de confort (lui qui n'a jusque-là réalisé que des films d'épouvante…) pour mettre en scène cette nouvelle superproduction du DCEU. Assurément différente des précédentes, elle mise (presque) tout sur le potentiel comique de son héros, incarné par Zachary Levi dans sa forme surhumaine. Et alors que le pari est définitivement réussi, étant donné les situations burlesques dans lequel il se retrouve durant son apprentissage, les spectateurs ne seront pas non plus en manque d'action ! On se délecte d'ailleurs de retrouver un certain Mark Strong (Kingsman 1 & 2, Imitation Game, Zéro Dark Thirty…) dans la peau du Dr. Thaddeus Sivana. À noter que c'est ainsi la deuxième fois que l'acteur enfile un costume de super-vilain, lui qui avait incarné Sinestro dans Green Lantern… On lui espère plus de succès avec ce Shazam !

Chamboultout, de Éric Lavaine

 

Tout commence par un accident. Un accident de scooter qui rend Frédéric aveugle, lui donne une soudaine obsession pour la bouffe et lui retire tous ses filtres, lui faisant dire tout haut tout ce qu'il pense. De quoi bouleverser totalement sa vie, et celle de son épouse Béatrice. Alors que le couple apprend à vivre autrement, parvenant à trouver des moments de grâce dans l'adversité, cette dernière entreprend de raconter leur histoire dans un livre. Un livre dont elle est fière, mais qui n'est pas au goût de tout le monde. Bien que protégés par de faux noms, leurs proches, qui ont traversé la tempête à leurs côtés, n'apprécient guère la manière dont ils sont ainsi décrits noir sur blanc…  

 

Après Retour chez ma mère et L'Embarras du choix, le réalisateur Éric Lavaine retrouve son actrice fétiche, Alexandra Lamy, pour une nouvelle comédie chaleureuse. Plus sérieuse que les précédentes, tout en gardant une certaine légèreté rafraîchissante, Chamboultout aborde un sujet dont on parle peu et qui touche pourtant tant de personnes : celui des aidants, ceux qui vivent le combat chaque jour aux côtés de l'être aimé, blessé ou malade. Le film est d'ailleurs inspiré d'une histoire vraie, celle d'une amie du cinéaste, Barbara Halary-Lafond, auteure de La Course de la mouette (éd. La Martinière, 2014). Sur le grand écran, on retrouve face à Alexandra Lamy un certain José Garcia dans la peau du dénommé Frédéric, et quelques noms comme Michaël Youn, Medi Sadoun, Anne Marivin, Olivia Côte ou encore Anne Girouard pour incarner les proches du couple. 

© 2018 WeAreThe80sBabies