Les sorties du 24 juillet 2019

© Paramount Pictures France / Le Pacte / Wild Bunch Distribution

Jessica Rat

22 juillet 2019

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 24 juillet.

Crawl, d’Alexandre Aja

 

Lorsqu’un violent ouragan frappe la Floride, une jeune femme se met en quête de son père, dont elle n’a plus de nouvelles. Elle brave alors la tempête, ainsi que les barrages de la zone sinistrée et dorénavant condamnée, pour le retrouver, inconscient, dans la cave de leur maison. Problème : il n’est pas seul. Les deux se retrouvent emprisonnés sous terre, dans cet espace inondé où s’épanouissent d’énormes alligators... 

 

Kaya Scodelario, que vous avez pu voir dans la saga du Labyrinthe, est l’héroïne de ce film mêlant catastrophe naturelle et épouvante. Quelque part entre un Twister et un Anaconda, Crawl crée une tension bien tenue tout le long de l’histoire grâce à son décor claustrophobique, où les personnages principaux passeront une bonne partie de leur temps à ramper (comme le suggère d’ailleurs le titre du film). Sans compter des effets spéciaux à couper le souffle, de la monstrueuse tempête aux monstrueux crocos !

The Operative, de Yuval Adler

 

Après sa magistrale prestation dans In the fade, qui lui avait valu le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes 2017, Diane Kruger revient en tête d’affiche d’un film d’espionnage basé sur une histoire vraie. Elle y campe une ex-agente du Mossad infiltrée à Téhéran, qui disparaît de la circulation à la fin des années 2000, en pleine crise diplomatique sur la question de l’arme nucléaire. Son référent de mission, joué par un certain Martin Freeman, part alors à sa recherche, à travers l’Orient et l’Occident.

 

Le long-métrage de l’Israelien Yuval Adler se veut un témoignage haletant des opérations d’espionnage menées dans la région. Et pour cause, il est l’adaptation du roman The English Teacher (2013) écrit par un ancien haut responsable du Mossad, Yiftach Reicher Atir. Le personnage qu’incarne Diane Kruger a d’ailleurs été inspiré par deux vraies espionnes, dénommées Erika Chambers et Sylvia Rafael.

Give Me Liberty, de Kirill Mikhanovsky

 

Présenté comme "le petit bijou" de Sundance et de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, Give Me Liberty est la promesse d’une comédie dramatique feel good, pleine d’humour et d’amour. Deuxième réalisation de Kirill Mikhanovsky, elle est inspirée de l’expérience de ce natif de Moscou, lorsqu’il a joué les ambulanciers en arrivant aux États-Unis à la fin des années 1980.

 

Le film suit ainsi Vic, jeune Américain d’origine russe qui conduit un véhicule utilitaire pour personnes handicapées à Milwaukee, dans une journée de travail. Une journée de travail toutefois pas comme les autres. En plus de devoir conduire les personnes à sa charge, il entreprend d’accompagner son grand-père et ses vieux amis Russes à des funérailles. Et accepte bientôt de prendre d’autres voyageurs en plus, pour une virée qui s’annonce aussi délirante qu’incontrôlée !

© 2018 WeAreThe80sBabies