Les sorties du 22 août 2018

© Sony Pictures / Universal Pictures / Gaumont Distribution

 

Jessica Rat

20 août 2018

 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 22 août.

 

Alpha, d'Albert Hughes

 

C'est l'histoire (imaginée, bien sûr) du tout premier lien entre l'Homme et son meilleur ami à quatre pattes. Une histoire qui nous ramène il y a 20 000 ans de cela, à l'ère du Paléolithique Supérieur, aux côtés du jeune Keda, fils d'un chef de tribu qui voit son destin chamboulé après une malheureuse chasse aux bisons. Laissé dans la cohue pour mort par les siens, il doit dorénavant apprendre à se débrouiller seul et imposer sa supériorité dans un royaume animal impitoyable. C'était sans compter toutefois sur sa rencontre avec un loup, lui aussi séparé de son troupeau après avoir été blessé… Attendez-vous à une histoire attendrissante, donc, mais derrière laquelle se cache aussi et surtout une aventure extraordinaire à travers la nature sauvage préhistorique — filmée en toute beauté par une moitié des frères Hughes (From Hell, Le Livre d'Eli…) avec les moyens technologiques modernes (en IMAX). Une histoire, en somme, à couper le souffle.

BlacKkKlansman, de Spike Lee

 

S'il est une sortie à ne pas rater cette semaine, c'est celle promettant le retour fulgurant de Spike Lee dans les salles obscures. D'ores et déjà auréolé (enfin !) du Grand Prix du Jury à Cannes pour cette nouvelle bombe cinématographique, le réalisateur américain controversé revient (enfin !) au plus haut de sa forme avec son film "basé sur des put**** de faits réels", BlacKkKlansman, sous-titré pour le public français "J'ai infiltré le Ku Klux Klan". Soit le récit incroyable-mais-vrai de ce policier afro-américain ayant posé avec succès — et avec l'aide d'un collègue blanc — pour un suprémaciste du KKK dans une Amérique en plein Mouvement des droits civiques. Pour porter son biopic, mêlant comédie et satire avec finesse, Lee a fait confiance à un certain John David Washington (le fils du grand Denzel Washington, qu'il avait si magnifiquement dirigé il y a 26 ans dans Malcom X) ainsi qu'à une véritable star montante de Hollywood, Adam Driver (aka Kylo Ren dans la nouvelle trilogie Star Wars). Un duo de choc pour un long qui s'annonce tout autant percutant !

Les Vieux fourneaux, de Christophe Duthuron

 

(Re)découvrez les folles aventures d'Émile, "ex-globe-trotter séducteur", de Pierrot, "anarchiste énervé", et d'Antoine, "syndicaliste à la retraite" : les trois héros septuagénaires créés par Wilfrid Lupano et Paul Cauuet pour la bande-dessinée Les Vieux fourneaux (éd. Dargaux) débarquent sur grand écran. Dévasté de découvrir, à l'enterrement de sa femme, que celle-ci l'a trompé il y a 50 ans de cela, Antoine se met en quête de vengeance, fusil sous le bras. Ses deux amis le poursuivent alors jusqu'en Toscane, avec l'aide de sa petite-fille, afin de l'empêcher de commettre un crime passionnel. De quoi donner un road-movie truffé de gags, mené — et c'est là que ça devient intéressant — par un joli quatuor : Eddy Mitchell, Pierre Richard, Roland Giraud et Alice Pol sont en tête d'affiche de cette adaptation signée Christophe Duthuron.

© 2018 WeAreThe80sBabies