Les sorties du 17 juillet 2019

© SND / The Walt Disney Company France / Mars Films

 

Marine de Guilhermier

15 juillet 2019 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 17 juillet.

 

Wild Rose, de Tom Harper

 

Si vous ne connaissiez pas Jessie Buckley il y a quelques mois, vous avez peut-être découvert son visage dans la série Chernobyl - véritable phénomène de ce printemps, acclamé par la critique et le public - et vous pouvez désormais la retrouver sur grand écran dans Wild Rose, très beau film britannique dont elle tient le premier rôle.

 

La comédienne est époustouflante dans la peau de Rose-Lynn, une Écossaise qui n'a qu'un seul rêve : quitter Glasgow pour devenir chanteuse de country à Nashville. Mais voilà, elle vient de sortir de prison et a du mal à mettre ses vilaines habitudes de côté. Surtout, elle retrouve à peine la garde de ses deux enfants, qui vivaient chez sa mère incarnée par Julie Walters pendant son emprisonnement, et ses obligations envers eux se mettent en travers de ses envies d'Amérique. Pas vraiment original mais terriblement bien orchestré, le parcours de cette mère au talent vocal indéniable touchera les spectateurs prêts à embarquer à ses côtés.

Le Roi Lion, de Jon Favreau 

 

Après Dumbo et Aladdin plus tôt dans l'année, c'est au tour du Roi Lion de revenir sur les écrans de cinéma dans une version live. Et contrairement aux deux premiers, le film de Jon Favreau (qui avait déjà signé le remake live du Livre de la Jungle pour Disney en 2016) ne contient - comme le dessin animé qu'il adapte - aucun humain. Techniquement, il est donc réalisé entièrement en images de synthèse. Mais l'intérêt du long-métrage réside dans le fait que cela ne se ressent absolument pas et que le spectateur a l'impression de se retrouver devant un documentaire animalier tant les images sont réalistes (et bien souvent magnifiques) !

 

Immense prouesse technique donc que ce Roi Lion 2019, qui, en revanche, n'innove pas côté scénario. Le film suit exactement la même trame que son homologue animé, souvent au plan ou à la réplique près. Un choix qui fera le bonheur de certains nostalgiques mais que d'autres pourront trouver paresseux. Quand bien même, difficile de rester de marbre devant ces Mufasa, Simba, Nala ou encore Scar plus vrais que nature et quel plaisir de replonger avec eux dans la Terre des Lions. Surtout que côté casting vocal (le film reprenant bien sûr tous les morceaux culte de l'animé), Disney a mis le paquet en engageant notamment la super-star Beyoncé pour doubler Nala, le génial Donald Glover pour camper Simba ou encore Seth Rogen pour donner vie à Pumbaa, ce qu'il fait magistralement, son duo avec Timon étant absolument hilarant grâce, notamment, à quelques blagues méta très bien trouvées. 

Persona Non Grata, de Roschdy Zem

 

Cela fait plus de dix ans maintenant qu'entre ses tournages en tant qu'acteur, Roschdy Zem met lui même en scène des longs-métrages. C'est ainsi que trois ans après le biopic du clown Chocolat (porté par Omar Sy), l'acteur-réalisateur revient dans les salles obscures ce mercredi avec, cette fois, un thriller sous haute tension pour lequel il s'est entouré des talentueux Raphaël Personnaz et Nicolas Duvauchelle.  

 

Persona Non Grata, c'est donc l'histoire de deux amis, associés dans une boîte de BTP qui, pour faire face à des difficultés financières, prennent une décision radicale les faisant basculer dans l'illégalité et qui n'aura finalement que pour conséquence de les éloigner l'un de l'autre. Car le secret qu'ils partagent les consume, surtout quand un troisième homme (interprété par Roschdy Zem) aux motivations troubles fait irruption dans leurs vies...

© 2018 WeAreThe80sBabies