Les sorties du 12 juin 2019

© Metropolitan FilmExport / Sony Pictures Releasing France /  Mars Films

 

Jessica Rat

10 juin 2019

 

Chaque lundi, on vous propose de découvrir trois films qui feront l'actualité de la semaine. Entre blockbusters, réalisateurs de prestige ou encore coups de cœur des 80's babies, il y en aura pour tous les goûts. Place aux sorties du 12 juin.

 

Greta, de Neil Jordan

 

Le réalisateur de la série The Borgias, à qui l'on doit notamment le film culte Entretien avec un vampire, n'avait pas sorti de long-métrage en salle depuis 2013 et son Byzantium — passé largement inaperçu. Pour son grand retour au cinéma, Neil Jordan s'offre non pas seulement une, mais bien deux têtes d'affiche d'exception. Un duo féminin de choc avec, d'un côté, la jeune Chloë Grace Moretz, héroïne de Kick Ass et plus récemment de l'engagé Come As You Are, et de l'autre, notre Isabelle Huppert nationale, autant adulée outre-Atlantique que dans l'Hexagone, qui prend décidément un malin plaisir à tenir des rôles inquiétants.

 

Et ceux qui l'adorent dans ce jeu peuvent se frotter les mains : pour son thriller, Neil Jordan a poussé le vice encore plus loin qu'à l'habitude de l'actrice française en lui proposant d'incarner une véritable psychopathe. Dans Greta, titre tiré du nom de son personnage, elle joue une veuve esseulée à New York, qui tend des pièges à de bons samaritains pour s'octroyer un peu de compagnie. Ainsi, lorsque Frances (Chloë Grace Moretz) tombe sur un sac à main "égaré" dans le métro, et prend soin de le rapporter à sa propriétaire, elle est à mille lieues de se douter du plan machiavélique que celle-ci a fomenté… 

Men In Black : International, de F. Gary Gray

 

Ils sont de retour… ou presque. Sept ans après la sortie du troisième film consacré aux hommes en noir, la franchise fait peau neuve en opérant un changement de casting osé. Exit le légendaire duo Will Smith / Tommy Lee Jones, place à une nouvelle dynamique, plus jeune et plus égalitaire, avec l'arrivée de deux nouvelles recrues : Chris Hemsworth et Tessa Thompson. Les acteurs, qui ont déjà fait la paire au nom de Marvel, dans Thor : Ragnarok et le dernier Avengers : Endgame, reprennent ainsi le flambeau de la saga, qui se veut désormais "internationale".

 

Alors que les précédents volets étaient exclusivement situés aux États-Unis, et même plus précisément à New York, celui-ci fait en effet le tour du monde, allant de Londres à Marrakech. On y suit l'agent M (Tessa Thomspon), fraîchement débarquée et placée sous la tutelle de l'agent H (Chris Hemsworth), à un moment crucial pour les Men In Black. Déjà mis à mal par la Ruche, race extra-terrestre extrêmement dangereuse capable de métamorphose, ils doivent faire face à une menace sans précédent : une taupe a infiltré l'organisation ultra-secrète... 

Roxane, de Mélanie Auffret

 

Raymond n'est pas un éleveur comme les autres. À la tête d'une exploitation d'œufs bio, il a une manière bien à lui de prendre soin de ses poules, en leur lisant des passages de Cyrano de Bergerac. Mais lorsque lui et les autres petits producteurs de sa coopérative se retrouvent menacés par la concurrence industrielle, son altruisme particulier ne semble plus suffisant à assurer la survie de son entreprise. À moins que… Voilà qu'il lui vient une idée incongrue : à l'heure où les opérations habituelles de blocage et autres manifestations ne font plus d'effet, le fermier se tourne vers l'Internet. Avec sa poule favorite, Roxane, au premier plan, Raymond tourne sa version on ne peut plus originale de la fameuse pièce d'Edmond Rostand. Une vidéo vouée à faire le buzz, pour le meilleur ou pour le pire…

 

Cette histoire, à la fois drôle et attachante, c'est l'œuvre d'une jeune femme de 27 ans, Mélanie Auffret, qui signe-là son tout premier long-métrage. À l'origine, il s'agissait d'un court qu'elle avait réalisé à la fin de ses études en 2016, Sois heureuse ma poule. Après être passé par quelques festivals cinématographiques, comme l'Alpe d'Huez, celui-ci avait attiré l'attention du producteur Foucauld Barré qui lui a proposé d'en faire un film. Trois ans plus tard, c'est donc Roxane qui sort en salle, défendu par un joli casting. Guillaume de Tonquédec et Léa Drucker en tête, on y retrouve par ailleurs Lionel Abelanski, Liliane Rovère ou encore Jean-Yves Lafesse. De quoi passer un doux moment… tout en mettant en lumière le quotidien des petits producteurs français. 

© 2018 WeAreThe80sBabies