Pourquoi aime-t-on tant Rocky Balboa ?

Sylvester Stallone et Carl Weathers dans Rocky II © United Artists

Marine de Guilhermier

25 avril 2018 

Sortis aux États-Unis entre 1976 et 2015, les longs-métrages Rocky sont vite devenus des incontournables du 7e Art en général et du genre du film de boxe en particulier. En effet, qui, aujourd'hui, ne pense pas tout de suite au personnage interprété par Sylvester Stallone en entendant les mots cinéma et boxe ? Alors que l'acteur est en ce moment même sur le tournage de Creed 2, où il reprend son iconique rôle pour la huitième fois, zoom sur trois raisons qui font de Rocky un héros aussi attachant.

Son amour pour Adrian

 

Que serait Rocky Balboa sans sa compagne Adrian ? Sûrement pas le champion que l'on connaît aujourd'hui. Sœur du meilleur ami de Rocky, Paulie, elle est présentée comme étant une femme très timide dans le premier film. Elle se laisse cependant charmer par le boxeur qui en est éperdument amoureux. La scène où il crie son nom sur le ring après son match contre Apollo Creed est ultra culte et montre à quel point Rocky aime Adrian, souhaitant à tout prix partager ce moment avec elle. Tout au long de la saga, le couple sera montré en osmose et le champion n'aura de cesse de lui prouver son amour. Quand la jeune femme tombe dans le coma dans Rocky II après avoir donné naissance à leur fils de façon prématurée, Rocky ne la quittera pas jusqu'à son réveil. Et si parfois, Adrian a peur pour son mari, elle reste au final son plus grand soutien tout au long de sa carrière jusqu'à ce qu'elle décède d'un cancer après Rocky IV. Mais sa disparition n'entachera en rien l'adoration que lui porte son homme qui, dans Rocky Balboa et Creed, visite sa tombe et continue à lui parler au-delà la mort, donnant lieu à des scènes déchirantes.

Sa ténacité sur le ring

 

Surnommé l'étalon italien, Rocky a une volonté de fer, ce qu'il a maintes fois prouvé lors de ses combats. Dans le premier film, même s'il ne gagne pas face au champion Apollo Creed, il tient la distance et se bat jusqu'au 15e round malgré les coups de son adversaire. Et s'il gagnera tout de même de nombreux matchs au cours de la saga, à chaque fois qu'il perdra, c'est en ayant tout donné et en ayant tenu jusqu'au bout sur ses deux pieds.

Ses séances d'entraînement

 

Rares sont les films de boxe qui ne proposent pas un montage de scènes d'entraînement et les épisodes de Rocky ne font pas exception. Le champion a d'ailleurs des techniques parfois étonnantes comme frapper des morceaux de viande suspendus dans la chambre froide où travaille Paulie ou chasser un poulet dans une cour ! Quand il est entraîné par Apollo dans le troisième long-métrage, celui-ci l'invite aussi à l'imiter en esquissant quelques pas de danse. Mais ses séances plus classiques où il fait des pompes et autres exercices torse nu font aussi du bien aux yeux et son entraînement dans la neige de Sibérie dans Rocky IV a assurément son charme (du moins pour l'auteur de ces lignes). Tout comme sa course sur la plage avec Apollo filmée au ralenti et finissant par une embrassade dans la mer... N'oublions pas les éternels courses de Rocky dans les rues de Philadelphie où il finit toujours par gravir les 72 marches du Musée d'art en laissant exploser son bonheur une fois en haut. Soit des moments de cinéma inoubliables !

© 2018 WeAreThe80sBabies