MaMA 2018 : les artistes qui ont marqué le festival

© Jessicat Rat / 80's Babies

Clara Lemaire

22 octobre 2018

Vous n'en pouvez plus de votre playlist et avez besoin de chansons toutes neuves pour vos petites oreilles ? Ça tombe bien ! Nous sommes allées faire un tour du côté du MaMa Festival les 17, 18 et 19 octobre derniers et nous vous avons ramené de nouveaux groupes à écouter. Des groupes qui nous ont bluffées par leur charisme, par l'efficacité de leurs titres, et qui risquent bien de devenir vos nouveaux chouchous d'ici peu  (Avec un cadeau bonus pour les nostalgiques des 90's en fin d'article...)

Suzane

C'est notre coup de cœur incontesté du festival. En seulement deux singles, L'Éternel Insatisfait et le très addictif La Flemme, Suzane fait déjà beaucoup parler d'elle. Et pour cause ! Les mélodies électro sont redoutables, les textes sont ciselés et l'énergie sur scène est contagieuse. Le public du MaMA, en transe à la fin du live, ne s'y est pas trompé et lui a fait une ovation. Un conseil, suivez-la de très près !

Léonie Pernet

Avec son premier album "Crave", Léonie Pernet nous a envoûtées. En concert, c'est tout simplement un moment suspendu dans le temps. En 40 minutes top chrono, la jeune femme a embarqué le public du Backstage By The Mill dans son bel univers dark et mélancolique. Une électro classieuse, à la fois frénétique et poétique, qui devrait en séduire plus d'un !

Rayland Baxter

Venu tout droit de Nashville, Tennessee, terre de Jack White et de la musique country, Rayland Baxter est l'une de nos révélations. Ce songwriter ultra attachant s'inspire de tout ce qui l'entoure pour écrire de belles histoires. Côté mélodies, il joue aussi bien avec de gros riffs qu'avec l'acoustique de sa guitare. Une musique élégante et magnétique qui donne envie de l'écouter encore et encore...

Horskh

Changement d'ambiance avec Horskh, un groupe de metal français de la veine indus et EBM qui compose une musique complètement hallucinante - dans le bon sens du terme. Prenez Prodigy, mélangez-le à du Gesaffelstein, rajoutez un brin de Perturbator, de Youth Code et un gros soupçon de Manson, et vous obtiendrez un résultat totalement imparable pour les amateurs de gros son.

Moullinex

À la base, nous étions parties pour voir Thé Vanille au Café Carmen. Mais le lieu étant blindé, nous nous sommes rabattues sur la Machine et le concert de Moullinex. Un mal pour un bien, puisque les Portugais sont probablement la plus belle surprise de notre MaMA ! Grâce à l'énorme charisme de son chanteur (et de sa cape à paillettes) et une musique funk ultra groovy, on a dansé non-stop !

Warhola

Avec son électro-pop contemporaine superbement exécutée, Warhola (projet solo d'Oliver Symons du groupe belge Bazart) mérite que l'on s'attarde. La musique est gracieuse, le chant profond. Il suffit d'écouter quelques singles comme Jewels, Reshape ou bien encore Lady pour comprendre. Tout bonnement envoûtant ! Un premier album est annoncé pour 2019, on a déjà hâte.

Baauer

Vous pensez ne pas connaitre Baauer ? Faux ! Vous avez tous entendu, et pour certains dansé sur son tube planétaire, Harlem Shake. Mais le travail du producteur américain ne se résume heureusement pas à ça. En live, il envoie du très lourd avec ses mix électro urbains qui revisitent les hits de Beyoncé, Lil Wayne ou bien encore Jay Z.  Un set ultra efficace pour une Cigale trop peu remplie.

Eagle-Eye Cherry

C'est notre petit cadeau bonus du MaMA, un bout du live d'Eagle-Eye Cherry, icône des 90's grâce à ses hits Falling In Love Again, Are You Still Havin' Fun et, bien sûr, Save Tonight, tube incontesté. Après 14 ans d'absence sur notre territoire, le chanteur est revenu très en forme avec un nouvel album, "Streets Of You", sorti cette année. Il n'y a pas à dire, ça fait plutôt plaisir de le revoir sur scène !

Retrouvez toutes nos photos des live du MaMA Festival juste en dessous !

© Jessica Rat / 80's Babies

© 2018 WeAreThe80sBabies