3 raisons qui font du Dîner de cons un incontournable de la comédie française

Jacques Villeret et Daniel Prévost dans Le Dîner de cons © Gaumont

 Marine de Guilhermier

5 mai 2018

Réalisé par Francis Weber d'après l'une de ses propres pièces de théâtre, Le Dîner de cons est tout simplement l'un des films français les plus hilarants de l'histoire. La preuve, vingt ans (eh oui déjà !) après sa sortie, on ne se lasse pas de le voir et de le revoir. Et ce pour (au moins) trois raisons.

Ses dialogues irrésistibles

Impossible de ne pas rire devant Le Dîner de cons. Et l'on ne parle pas d'esquisser un petit sourire de temps un temps mais bien d'exploser de rire à de nombreuses reprises. Entre quiproquos et répliques savoureuses, l'humour est omniprésent et les scènes culte en grand nombre. Il faut dire qu'avec un personnage comme François Pignon, aussi gentil qu'idiot, le spectateur en a pour son argent. Du quiproquo avec Marlène Sasseur à celui absolument mémorable avec le prénom de Just Leblanc en passant par le mythique coup de téléphone à ce dernier où Pignon se fait passer pour un producteur belge, difficile de choisir le moment le plus drôle du long-métrage. Mais ce qui est sûr c'est qu'encore aujourd'hui nous sommes nombreux à pouvoir en citer des passages entiers.

Le jeu des comédiens

Difficile d'imaginer d'autres acteurs que Jacques Villeret et Thierry Lhermitte dans les rôles principaux du Dîner de cons tant ils incarnent leurs personnages à la perfection. Le premier, qui a logiquement été récompensé d'un César pour sa performance, est impressionnant et parvient à rendre Pignon aussi hilarant que touchant. Et le second n'est pas en reste, tout comme le reste du casting (mention spéciale à Francis Huster et son fou rire) qui envoie du rêve.

Le personnage de Cheval

Jamais un contrôleur fiscal n'a été aussi drôle que Lucien Cheval, incarné par le généralissime Daniel Prévost. Ce dernier est lui aussi reparti avec un César (du meilleur acteur dans un second rôle) lors de l'édition 1999 de l’événement. Qu'il dénigre l'équipe de foot d'Auxerre où qu'il repère les bibelots à trois kilomètres à la ronde, ses réactions sont désopilantes.

© 2018 WeAreThe80sBabies