Le grand écart du mois de mai 2018

© Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. - Jonathan Olley / Pyramide Distribution

 

Marine de Guilhermier

7 juin 2018

Superproductions hollywoodiennes, petits films d'auteur européens, longs-métrages passés par Sundance et autres festivals... Chez 80's babies, on dévore de tout ! C'est pourquoi on vous propose chaque mois, un rendez-vous pour parler des deux œuvres les plus différentes que nous avons vues.

 

Solo : A Star Wars Story, de Ron Howard

 

La sortie d'un film Star Wars est toujours un événement et chez les 80's babies, on ne pouvait pas louper celle du spin-off centré sur la jeunesse d'Han Solo. Malheureusement, ce Solo : A Star Wars Story n'est pas à la hauteur des attentes. S'il reste divertissant, il n'a clairement pas l'étoffe d'un épisode de la saga intergalactique. Certains diront que ce n'était de toute façon pas le but mais il est tout de même dommage d'en sortir avec un sentiment mitigé. La faute notamment à un scénario bateau et à des acteurs peu inspirés, dont un Alden Ehrenreich qui ne parvient pas à tirer son épingle du jeu. On a du mal à se dire que l'on se trouve en présence du personnage que l'on a connu sous les traits d'Harrison Ford. Dommage car jusqu'ici les films Star Wars sortis sous l'égide de Disney nous avaient plutôt emballées !

Retour à Bollène, de Saïd Hamich

 

Aux antipodes des blockbusters hollywoodiens, Retour à Bollène est un petit drame franco-marocain qui touche par sa simplicité. Premier long-métrage de Saïd Hamich, il nous présente Nassim qui, installé à Abu Dhabi depuis des années, revient dans la petite ville du sud-est de la France où il a grandi, le temps d'une visite à sa famille. Une ville désormais gouvernée par l'extrême droite et où la communauté maghrébine n'a aucune perspective d'avenir. Politique dans ce qu'il montre de Bollène, le film est surtout le portrait d'un homme en lutte avec ses racines. Une belle découverte !

© 2018 WeAreThe80sBabies