Le grand écart du mois de juin 2018

© Universal Pictures International France /  Wild Bunch Distribution

Marine de Guilhermier

1er juillet 2018

Superproductions hollywoodiennes, petits films d'auteur européens, longs-métrages passés par Sundance et autres festivals... Chez 80's babies, on dévore de tout ! C'est pourquoi on vous propose, chaque mois, un rendez-vous pour parler des deux œuvres les plus différentes que nous avons vues.

Jurassic World : Fallen Kingdom, de Juan Antonio Bayona

 

En ce mois de juin 2018, les dinosaures les plus célèbres du grand écran (immortalisés pour la première fois par Steven Spielberg en 1993) étaient de retour dans les salles obscures avec un deuxième Jurassic World. Si Chris Pratt et Bryce Dallas Howard en tiennent toujours le haut de l'affiche, ce n'est plus Colin Trevorrow qui les a dirigés mais l'Espagnol Juan Antonio Bayona, dont la mise en scène est l'un des points forts du long-métrage. Ainsi, si côté scénario, il faut avouer que Fallen Kingdom est bourré d'incohérences, le film reste un divertissement à grand spectacle qui en met plein les yeux aux spectateurs. Un blockbuster digne de ce nom, donc !

Une prière avant l'aube, de Jean-Stéphane Sauvaire

 

Présenté en séance de minuit au Festival de Cannes 2017 et réalisé par le Français Jean-Stéphane Sauvaire, le plus confidentiel mais tout aussi réussi Une prière avant l'aube raconte l'histoire vraie de Billy Moore, un jeune Anglais incarcéré dans une prison thaïlandaise pour détention de drogues, dont les talents de boxeur vont lui permettre de survivre. Plongée cauchemardesque dans un univers ultra-violent (âmes sensibles, s'abstenir), le film frappe fort, très fort, et prend aux tripes. Notamment grâce à la prestation enragée de Joe Cole (découvert dans la série Skins et surtout l'un des frères Shelby de la géniale Peaky Blinders) et à la mise en scène immersive de Sauvaire.

© 2018 WeAreThe80sBabies