Le grand écart du mois d'avril 2018

Chris Evans dans Avengers : Infinity War © Marvel Studios - Chuck Zlotnick / Gemma Arterton dans Une femme heureuse © KMBO

 

Marine de Guilhermier

28 avril 2018

Superproductions hollywoodiennes, petits films d'auteur européens, longs-métrages passés par Sundance et autres festivals... Chez 80's babies, on dévore de tout ! C'est pourquoi on vous propose chaque mois, un rendez-vous pour parler des deux œuvres les plus différentes que nous avons vues.

 

Avengers : Infinity War, de Joe et Anthony Russo

 

S'il ne fallait retenir qu'un blockbuster sorti ces dernières semaines, ce serait bien sûr le dernier film en date du MCU, à savoir Avengers : Infinty War. Ultra attendu par les fans de la Maison des Idées, le long-métrage ne déçoit pas. Mieux, il surprend, avec notamment un final dont il est difficile de se remettre immédiatement. Tous nos héros préférés sont là, enfin réunis dans un même film, et chacun à son moment de bravoure. Forcément, cela en met plein les yeux (surtout quand Captain America est à l'écran... quel charisme !) et tout s’enchaîne sans temps mort. En outre, il est délicieux de voir des combinaisons inédites se former comme Iron Man et Doctor Strange ou Thor et les Gardiens, dont la rencontre est des plus comiques. Ainsi, humour, émerveillement mais aussi émotions sont au rendez-vous. En bref, avec cette troisième aventure XXL des Vengeurs, Marvel a frappé un grand coup. Le studio pourra-t-il faire mieux avec la suite ? Les paris sont ouverts.

Une femme heureuse, de Dominic Savage

 

À l'autre bout du spectre, on a vu Une femme heureuse. Un drame intimiste qui – comme son titre ne l'indique pas - nous entraîne dans le quotidien d'une femme au foyer anglaise en pleine dépression. Incarnée par une Gemma Arterton saisissante, cette mère glisse peu à peu dans le dégoût de son mari (Dominic Cooper, touchant) et de ses deux jeunes enfants jusqu'au point de non retour. Un film réaliste et poignant qui ne laisse pas de marbre.

© 2018 WeAreThe80sBabies